Le 17 octobre…

kallerna : campfire with sprks in Anttoora, Finland, may 2010. CC BY-SA 3.0

kallerna : campfire with sparks in Anttoora, Finland, may 2010. CC BY-SA 3.0

Chers tous,

Les évènements de l’année dernière, qui ont mis l’AHB en feu, me font penser à l’histoire qu’a vécue Vladimir Arseniev au début du XXe siècle.

Vladimir Arseniev, officier-topographe, était chargé par l’Armée impériale russe de faire le relevé de terres alors encore inexplorées dans la vallée de l’Oussouri, à la frontière chinoise. Au cours de cette expédition topographique, le jeune Arseniev rencontre Dersou Ouzala, un chasseur qui connaissait la taïga comme sa poche.

2015_01_31b

Cette rencontre insolite se passe autour d’un joli feu. Ce feu enchanteur, qui a permis cette rencontre possible et amicale, se met soudain à fumer et à faire du bruit rendant la discussion désagréable et impossible. Dersou, pour qui tous les éléments de la nature sont vivants, ‘comme des hommes’, avec une assurance naturelle, écarte du feu une branche en train de craqueter et fumer et l’enterre immédiatement tout en disant « Ah, tu peux jaser maintenant ! »
Dersou, pour qui chaque élément a sa place dans un milieu qu’il convient de respecter, expliquait à l’équipe scientifique d’Arseniev, que le feu c’est « comme les hommes » : lorsqu’ils sont en colère, ils crient fort et détruisent tout, « la taïga brûle plusieurs jours en laissant la désolation derrière. »

Nous restons tous rêveurs devant un feu de cheminée. Les crépitements du bois et les flammes dansantes nous procurent des sentiments sereins et intimes, des sentiments de bonheur pour tous ceux qui s’unissent autour. Mais, lorsque le feu s’échappe de son foyer et envahit toute la maison en la détruisant, l’injustice et la colère nous étouffent et nous anéantissent.

Cependant, lorsque nous sommes plusieurs à subir cette injustice, il est plus facile de se ressaisir et d’aller de l’avant… C’est ce qui a été accompli le 17 octobre dernier lors de la réunion inaugurale de l’association KALIMERA.

Nous avons reconstruit une nouvelle association, où chacun est respecté, écouté et où l’on se retrouve avec joie et sérénité.

 

Théo EFSTATHIOU

 

Publicités

A propos assokalimera

Association née en 2014. Promotion de la culture grecque, via l'apprentissage de la langue, des danses, du cinéma. Organisateur de l'événementiel Le Bâton d'Euclide.
Cet article, publié dans édito, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s